Le président sortant Donald Trump s'est dit jeudi "scandalisé par la violence, l'anarchie et la pagaille" perpétrées par ses sympathisants au Capitole mercredi. Il a également assuré vouloir une transition du pouvoir "sans accrocs" et a appelé à la "réconciliation"."A ceux qui ont commis des actes de violences ou de destruction, vous ne représentez pas notre pays. Et à ceux qui ont enfreint la loi, vous paierez", a-t-il assuré dans une vidéo publiée sur son compte Twitter. "Le Congrès a certifié les résultats (de l'élection présidentielle). Une nouvelle administration prêtera serment le 20 janvier", a-t-il poursuivi, dans ce message qui marque un changement de ton très net par rapport à la veille. "Je vais désormais me concentrer sur une transition de pouvoir ordonnée et sans accrocs", a-t-il ajouté, sans cependant jamais mentionner le nom de son successeur Joe Biden. "L'heure est à l'apaisement et à la réconciliation." (Belga)