Frederic Vervisch et Charles Weerts (Audi WRT) ont terminé 2e samedi des 9 Heures de Kyalami, quatrième et dernière épreuve de l'Intercontinental GT Challenge. Moins de réussite par contre pour Laurens Vanthoor (Porsche) et Maxime Soulet (Bentley), deux pilotes belges en lice pour le titre en Afrique du Sud.Après sa deuxième place en octobre aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, Frederic Vervisch s'est de nouveau illustré en Intercontinental GT Challenge, le championnat d'endurance réservé aux GT3. Accompagné par son compatriote Charles Weerts et l'Italien Mirko Bortolotti, le Belge a décroché une nouvelle deuxième place lors des 9 Heures de Kyalami. Une course qui a été marquée par l'arrivée de la pluie et une longue neutralisation à 1h30 du drapeau à damier. La victoire est revenue à la BMW du régional de l'étape Sheldon van der Linde, au Brésilien Augusto Farfus et au Néerlandais Nicky Catsburg. Ces deux derniers en ont également profité pour devenir champions. Bertrand Baguette (Honda) a longtemps occupé la tête de l'épreuve, mais les faits de course des deux dernières heures n'ont pas joué en sa faveur. Associé à Farnbacher (All) et Van der Zande (P-B), il a dû se contenter du 4e rang. De son côté, Laurens Vanthoor n'a pas su conserver son leadership au général à Kyalami avec le Sud-Africain van der Linde et l'Allemand Winkelhock. Le pilote Porsche a terminé 7e devant son frère, Dries (Audi). De quoi finir 3e du championnat juste devant Fred Vervisch. Enfin, on notera l'abandon de Maxime Soulet. La Bentley du Hennuyer a commencé à prendre feu alors qu'il restait 7h de course à disputer. (Belga)