Caeleb Dressel a battu le record du monde du 100m quatre nages en petit bassin, devenant le premier nageur à descendre sous les 50 secondes sur cette distance, lundi, lors des demi-finales de l'International Swimming League, à Budapest. L'Américain a signé un chrono de 49.88, améliorant de 38 centièmes le record détenu depuis septembre 2018 par le Russe Vladimir Morozov (50.26). En petit bassin, Dressel détient aussi le record du monde du 50m libre (20.24). En grand bassin, le meilleur chrono du 100m papillon lui appartient (49.50). Dressel, 24 ans, compte 19 titres mondiaux à son palmarès, 13 en grand bassin et 6 en petit. Lundi, peu avant son record du monde, Dressel avait déjà étalé sa forme en améliorant son record américain du 100m libre avec un chrono de 45.20, deux centièmes de mieux que sa précédente marque, réalisée en décembre 2019 lors de la première édition de l'International Swimming League. Dimanche, le Britannique Adam Peaty avait fait tomber, en 55.49, le record du monde du 100m brasse (55.61) détenu par le Sud-Africain Cameron van der Burgh depuis novembre 2009. (Belga)