L'International Swimming League (ISL), compétition de natation par équipes, a annoncé vendredi le lancement d'une draft, inspirée du système utilisé dans le championnat nord-américain de basket (NBA), pour composer les équipes qui participeront à sa troisième saison.Lors des deux premières saisons, les clubs engageaient les nageurs et les nageuses sur une base individuelle. Avec le système de draft, l'ISL veut "changer fondamentalement le processus de sélection des athlètes par les clubs et améliorer la concurrence et la compétitivité entre les dix équipes qui seront à la lutte pour le titre de la saison 3 de l'ISL". Désormais, avant la draft, qui se tiendra la semaine du 21 juin, chaque manager général annoncera les noms des membres de son équipe de la saison passé, quinze au maximum, qu'il conserve dans son effectif. Les fans pourront voter pour conserver, dans chaque équipe, un nageur supplémentaire. Les nageurs restants seront envoyés dans le 'draft pool' avec les autres nageurs éligibles. Durant la draft, chaque club, en commençant par le moins bien classé de la saison 2, pourra sélectionner jusqu'à onze nageurs supplémentaires dans le 'draft pool'. Les managers disposeront encore de trente jours pour compléter leur effectif, qui peut compter jusqu'à 36 nageurs, avec les athlètes encore libres dans le 'draft pool'. L'édition 2020, organisée dans la bulle de Budapest, avait été remportée par les Cali Condors, portés par la star américaine Caeleb Dressel. Deux Belges avaient participé: Pieter Timmers, pour la dernière sortie de sa carrière professionnelle, avec les New York Breakers, et Valentine Dumont avec les Aqua Centurions. Cette équipe, dernière de la saison 2, devrait bénéficier du premier choix de la draft. La saison 2021 de l'ISL se disputera en trois phases (saison régulère, playoffs, finale) entre fin août et décembre. (Belga)