Le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a estimé possible la conclusion d'un accord sino-européen sur les investissements d'ici à la fin de l'année, lors d'une conférence dimanche à Paris. Exaltant les liens entre la Chine et l'Europe qui ont, selon lui, "la responsabilité" d'oeuvrer de conserve à "un monde plus stable", le ministre chinois des Affaires étrangères a dit "penser notamment à l'accord d'investissement" en négociation depuis plusieurs années. "Nous avons la possibilité de conclure d'ici à la fin de l'année. Il faut faire un pas l'un vers l'autre", a déclaré M. Wang lors de cette conférence à l'Institut français des relations internationales (IFRI) à Paris, dans le cadre d'une tournée en Europe. "Nous avons tous deux des traditions d'ouverture politique, importantes pour éviter que la bureaucratie ne s'enlise dans des détails techniques", a-t-il ajouté. Chinois et Européens négocient depuis sept ans cet accord sur la protection des investissements étrangers entre l'Union européenne et la Chine, qui rejoint nombre de préoccupations soulevées par les Etats-Unis dans leur guerre commerciale contre la Chine: respect de la propriété intellectuelle, fin des transferts de technologie imposés aux firmes étrangères et des subventions aux entreprises publiques chinoises. En juin, lors d'un sommet UE-Chine, les Européens avaient laissé entendre leur déception sur l'avancée des négociations. Un sommet UE-Chine était prévu en septembre, mais il a été reporté à cause du Coronavirus. (Belga)