Le gouvernement fédéral a approuvé mardi, lors d'un mini-conseil des ministres électronique, la répartition de l'enveloppe de 100 millions d'euros consacrée à des investissements supplémentaires pour le rail en 2021.Trois quarts de cette enveloppe (75 millions d'euros) iront à Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure, et 25 millions à la SNCB, comme l'a proposé le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo). Vendredi dernier, la coalition Vivaldi avait décidé de réserver dès l'an prochain 100 des 200 millions d'euros prévus pour les investissements au chemin de fer. Cette somme doit permettre aux deux opérateurs ferroviaires - la SNCB et Infrabel - de planifier leurs travaux dans les mois à venir. Ce plan, dénommé "Plan Boost" prévoit dès lors des investissements supplémentaires en 2021 à hauteur de 75 millions d'euros pour Infrabel et 25 millions d'euros pour la SNCB, "afin de leur permettre de renforcer la fiabilité et la sécurité du système ferroviaire, d'en augmenter l'accessibilité et d'en améliorer la ponctualité", détaille l'exécutif dans un communiqué. Le Conseil des ministres a en outre chargé M. Gilkinet de préparer un arrêté royal valant règles provisoires pour les contrats de gestion. Celui-ci servira de base légale pour l'octroi aux entreprises publiques des investissements supplémentaires repris dans ce Plan Boost 2021. (Belga)