Dix roquettes se sont abattues mercredi sur une base militaire irakienne abritant des soldats américains près de Bagdad, la 22ème attaque contre des intérêts américains en Irak depuis la fin octobre, a indiqué le commandement militaire irakien. Cette attaque sur la base de Taji n'a fait aucune victime ni dégât, précise l'armée, mais les attaques à la roquettes contre des soldats, des diplomates ou des installations des Etats-Unis en Irak ont déjà tué un sous-traitant américain et un soldat irakien. Aucune n'a été revendiquée mais Washington accuse les factions armées pro-Iran d'en être responsable. (Belga)