Pyotr Ivanov a été contraint de démissionner de son poste de président de la fédération russe d'athlétisme (RusAF) trois mois à peine après son entrée en fonction suite aux mesures de suspensions frappant la Russie. Il quitte "provisoirement" son poste et est remplacé par la vice-présidente, l'ancienne athlète Irina Privalova, championne olympique du 400m à Sydney en 2000.L'idée est de voir revenir Pyotr Ivanov une fois les sanctions arrivées à leur terme. Le TAS, le tribunal arbitral du sport de Lausanne, a réduit en décembre dernier la suspension de la Russie de toutes compétitions internationales de quatre à deux ans pour dopage d'Etat organisé, mais a interdit aux officiels russes incriminés de siéger dans des institutions sportives jusqu'au 17 décembre 2022. Pyotr Ivanov avait été élu le 30 novembre dernier à la présidence de la fédération russe d'athlétisme. "Je suis prête à prendre la relève. Je veux continuer sur la lancée de la voie choisie et coopérer avec les groupes de travail et j'espère que cela sera un succès", a commenté à l'Agence TASS Irina Privalova, 52 ans, la 3e présidente de la RusAF en un an. "Je pense que la situation de la RusAF est meilleure qu'il y a 3 ou 4 mois et qu'il y a un an", a ajouté Privalova qui fut présidente de la fédération russe de triathlon depuis décembre 2016. World Athletics, la fédération internationale d'athlétisme, a donné jusqu'au 1er mars à l'instance russe la possibilité de se réorganiser avant d'entamer une procédure de levée d'une suspension qui date pour l'athlétisme de novembre 2015. Une suspension prolongée depuis lors à 15 reprises. (Belga)