Le gouvernement israélien a convoqué mardi, pour la seconde fois en une semaine, le N.2 de l'ambassade belge en Israël pour dénoncer la décision de la Belgique d'inviter un dirigeant d'une ONG "pro-palestinienne" à prononcer un discours au Conseil de sécurité de l'ONU. L'ambassadeur suppléant de Belgique, Pascal Buffin, a été convoqué aux Affaires étrangères israéliennes à Jérusalem par la directrice de la section européenne, ont indiqué des sources diplomatiques à l'AFP. Israël reproche à la Belgique, qui a pris la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU pour un mois, d'y avoir invité fin février à s'exprimer, Brad Parker, un responsable de Defense for children International - Palestine (DCI-P). Cette ONG affirme défendre les droits des enfants dans les Territoires palestiniens occupés par Israël. Les autorités israéliennes accusent l'ONG DCI-P d'avoir eu par le passé, dans ses conseils d'administration, des membres affiliés au Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une organisation considérée comme terroriste par l'Union européenne, les Etats-Unis et Israël. Israël accuse plus particulièrement M. Parker, un responsable de l'ONG à Ramallah, en Cisjordanie occupée, de publier des contenus "anti-israéliens" sur les réseaux sociaux. "Il est connu pour ses positions extrêmes contre Israël", a déclaré le porte-parole du ministère Lior Haiat. Il s'agit de la deuxième fois en moins d'une semaine que les autorités israéliennes convoquent l'ambassadeur suppléant de Belgique pour cette affaire qui envenime les relations entre la Belgique et l'Etat hébreu. (Belga)