Plus de 4,6 millions d'Israéliens, soit plus de la moitié de la population, ont reçu deux doses de vaccins Pfizer-BioNTech, selon les statistiques du ministère de la Santé israélien publiées jeudi.Israël, pays de 9,2 millions d'habitants qui mène depuis fin décembre la plus intense campagne de vaccination au monde, est sorti progressivement de son troisième confinement début février. Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, avait conclu un accord avec le géant pharmaceutique américain Pfizer permettant à Israël d'obtenir rapidement des millions de doses du vaccin contre le Covid-19 en échange de données biomédicales sur ses effets. Depuis, le taux de contamination de la population n'a cessé de baisser. Il s'établissait jeudi à 1,1%, contre près de 6% fin février, selon le ministère de la Santé. Depuis le début de la pandémie, 6.157 Israéliens contaminés sont décédés, sur un total de plus de 830.000 malades. Il y avait 482 malades dans un état grave jeudi contre plus de 800 fin février. De son côté, l'Autorité palestinienne a commencé la semaine dernière la vaccination des personnes de plus de 75 ans et de certains malades en Cisjordanie occupée, quelques jours après la réception d'un premier lot de vaccins via le dispositif Covax destiné aux régions défavorisées. La campagne de vaccination en Cisjordanie occupée était jusqu'alors limitée au personnel médical. L'Autorité palestinienne attend également la livraison de 100.000 doses du vaccin chinois Sinopharm. Dans la bande de Gaza, plus de 20.000 des 60.000 doses du dispositif Covax ont été transférés la semaine dernière. Certains Gazaouis avaient déjà pu se faire vacciner après la livraison de quelque 60.000 doses du vaccin russe Spoutnik V en provenance des Emirats arabes unis. (Belga)