Charles Michel, en tant que président du Conseil européen, doit intervenir en Catalogne, a estimé le ministre-président flamand Jan Jambon, en visite dans la région autonome espagnole à l'invitation de son président Quim Torra. C'est la première visite officielle de Jan Jambon dans une région autonome européenne. "Il pourrait être utile de créer un réseau de ministres-présidents de régions ayant le même statut, comme la Flandre mais aussi la Wallonie, la Bavière, le Pays basque ou encore l'Ecosse. Cela ne devrait pas concerner que des régions qui veulent leur indépendance", a-t-il estimé à cette occasion. Jan Jambon s'est par ailleurs dit particulièrement touché par la situation des politiciens catalans emprisonnés. "Leurs familles sont sans revenus. Des actions de solidarité sont organisées pour ces gens qui vont passer un 3e Noël en prison. Ça me touche", a-t-il dit en appelant Charles Michel et Didier Reynders, désormais en poste à l'Europe, à intervenir. "Je lance un appel direct au président européen et au commissaire européen à la Justice. Charles Michel est très bien placé pour agir. Il était aussi l'un des seuls chefs de gouvernement à avoir pris ses distances, à l'époque, avec les violences policières" en Catalogne, a poursuivi Jan Jambon. "Je pense que l'Union européenne peut avoir un rôle de conciliation, notamment pour la libération des politiciens catalans mais aussi dans la situation politique. L'Espagne et la Catalogne n'y arriveront jamais seules. On pourrait comparer ça à un conflit social, avec l'Union dans le rôle du conciliateur", a conclu le ministre-président flamand. (Belga)