La zone de police Bruxelles-Ouest renforce son dispositif de sécurité en rapport avec les incidents rapportés par la société de transports flamande De Lijn sur le territoire de Molenbeek, a annoncé dimanche le cabinet de la bourgmestre Françoise Schepmans. Un jeune âgé de 18 ans a été mis à disposition du parquet et a été relâché.A l'occasion de la réunion de sécurité trimestrielle, réunissant la police et les sociétés de transport De Lijn et la Stib, qui s'est déroulée la semaine dernière, De Lijn a rapporté plusieurs incidents depuis le mois d'avril à Molenbeek-Saint-Jean. Les bus De Lijn sont la cibles de jets d'oeufs et d'injures lors de leur passage dans certaines rues. Il semblerait que ces actes soient le fait d'adolescents. La STIB, de son côté, n'a fait état d'aucun incident en particulier. La zone de police Bruxelles-Ouest est intervenue pour des bus De Lijn dans la rue des Quatre-Vents le 8 avril et jeudi passé, respectivement pour 1 et 3 vitres brisées. Elle a en conséquence renforcé son dispositif de sécurité sur la ligne concernée. Cela a mené à l'arrestation de l'auteur présumé des incidents. Il s'agit d'un jeune de 18 ans. Il a été mis à disposition du parquet puis relâché après audition. Ce dispositif se poursuivra la semaine prochaine. La bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Françoise Schepmans plaide pour le partage des images des caméras de surveillance entre la police et les sociétés de transports en commun : "La zone de police Bruxelles-Ouest continuera à être vigilante pour la sécurité des usagers dans les transports en commun". (Belga)