Chefs de file de l'aviron belge, Tim Brys et Niels Van Zandweghe, cités commes candidats pour un top 5 en deux de couple poids légers lors des prochains JO de Tokyo, ont appris avec soulagement l'annonce faite lundi par le Comité international olympique (CIO) de maintenir la discipline (m/d) en vue du programme définitif des JO de Paris 2024. Si dans un premier temps, Brys (28 ans), a déclaré qu'il ne se projetait plus dans le projet 'légers', le Gantois envisage toutefois de poursuivre ses objectifs olympiques en 'lourds', si "un projet sérieux est mis en place"."Tim n'apparaîtra bientôt plus dans la catégorie des poids légers (après Tokyo 2021, ndlr), mais il pourrait continuer plus tard en lourds", a confirmé à Belga Frans Claes, l'entraîneur fédéral du deux de couple médaillé de bronze au dernier Euro de Poznan. "Mais uniquement si un projet sérieux peut être mis en place jusque Paris 2024. C'est une éventuelle option pour Tim, mais cette décision lui appartient personnellement", a encore expliqué l'entraîneur brugeois. "Je m'oblige depuis 12 ans à rester en-dessous des 72,5 kg en permanence. Cela a nécessité de nombreux sacrifices et j'aimerais y mettre fin maintenant", avait-il déclaré. "Je préfère me concentrer maintenant principalement sur Tokyo 2021, mais cela ne veut pas dire que je vais tout abandonner après", a-t-il complété à "Het Nieuwsblad". "Au contraire. Je suis pleinement engagé dans de nouveaux défis (...). Avec Tristan Vandenbussche, vice-champion du monde juniors 2019, Ward Lemmelijn, récemment champion d'Europe d'aviron en salle et le duo Ruben Claeys/Pierre De Loof, nous possédons cinq rameurs avec lesquels on peut viser Paris 2024. Mais je ne veux pas encore y penser", a encore précisé Brys qui a été surpris, mais sans plus, par la performance de l'un de ses principaux concurrents pour le podium olympique de Tokyo: l'Allemand Jason Osborne, champion du monde depuis mercredi des Mondiaux virtuels de cyclisme et depuis peu annoncé au sein de l'équipe Bora-Hansgrohe après les JO. "Nous sommes tous étonnés de ce qu'il peut faire à vélo", a déclaré Brys à Sporza. "J'espère qu'il se concentre encore plus sur le cyclisme, car il est un des hommes à battre à Tokyo", a dit Brys, brillant représentant de sa discipline lors de la 1re édition de la 'Container Cup' lorsqu'il avait surpassé sur home-trainer tous les professionnels du vélo. "Il est moins médiatique que moi dû à cette émission, mais mon équipier Niels Van Zandweghe n'est-il pourtant pas meilleur cycliste que moi, surtout en côte", a-t-il interrogé en conclusion. . (Belga)