La fédération internationale d'athlétisme, World Athletics (WA), a annoncé mercredi avoir mis à jour ses critères de sélection en vue des Jeux Olympiques de Tokyo reprogrammés l'année prochaine (du 23 juillet au 8 août 2021) en raison de la pandémie de coronavirus. Les principes de qualification restent inchangés. Du 6 avril au 30 novembre 2020, la période de qualification est suspendue par WA. Elle reprendra le 1er décembre 2020 et s'achèvera le 29 juin 2021. Il y a toujours deux méthodes pour figurer parmi les 1900 athlètes présents à Tokyo : en réalisant le niveau de performance requis qui sont demeurés inchangés (44.90 sur 400m messieurs, par exemple) ou grâce au rang occupé au classement mondial de WA le 29 juin de l'année prochaine. Les athlètes qui ont déjà réussi les critères depuis le début de la période de qualification en 2019 (1er janvier ou 1er mai selon les épreuves) restent qualifiés. Les résultats réalisés en salle dans les concours et les courses sur la distance de 200m et plus pourront entrer en ligne de compte. Le 1er juillet 2021, World Athletics confirmera la liste des athlètes qualifiés sur la base des niveaux de performance établis et celle des athlètes non qualifiés acceptés. Il publiera ses classements mondiaux et le nom des athlètes qualifiés et la liste des équipes de relais qualifiées. Les trois relais belges du 4X400m (messieurs, dames, mixte) sont d'ores et déjà qualifiés grâce à leurs performances aux Mondiaux de Doha l'année dernière. Les comité olympiques nationaux auront jusqu'au 5 juillet pour inscrire leurs athlètes au Jeux de Tokyo. (Belga)