Des problèmes d'approvisionnement pourraient menacer les premières livraisons européennes du vaccin contre le coronavirus de Johnson & Johnson, produit qui pourrait recevoir ce jeudi son autorisation de mise sur le marché UE. L'agence Reuters relaye l'information mardi, sur base d'une source européenne.La Commission européenne a conclu avec Janssen, filiale du groupe américain, un contrat d'achat anticipé réservant 200 millions de doses aux 27 États membres de l'UE, avec une option d'achat pour 200 millions de doses supplémentaires. Le vaccin est très attendu, car il pourrait être administré en une seule dose, et est facile à conserver. Mais l'entreprise a informé la Commission européenne la semaine dernière qu'il sera plus compliqué que prévu de respecter son objectif de livrer environ 55 millions de doses aux 27 durant le deuxième trimestre de cette année (avril-juin), écrit Reuters mardi sur base d'une source officielle. Il n'est pas impossible que l'entreprise parvienne malgré tout à honorer son engagement, mais des problèmes d'approvisionnement en ingrédients et appareillage rendent l'objectif incertain. Le vaccin de Johnson & Johnson serait le quatrième vaccin contre le coronavirus à être autorisé dans l'UE, et il pourrait donner un coup d'accélérateur bienvenu à des campagnes de vaccination jusqu'ici plus lentes que prévu. (Belga)