Jorre Verstraeten s'est incliné sur ippon face au Géorgien Amiran Papinashvili, numéro trois mondial, à une minute de la fin de son combat comptant pour le troisième tour de la Poule D des championnats du monde de judo, dans sa catégorie des moins de 60 kilos, dimanche à Tokyo. Exempté du premier tour, le Belge avait aisément écarté le judoka inconnu du Malawi Martin Kuphiri au second. Une seule attaque a en effet suffi... Jorre Verstraeten (IJF 20), médaillé de bronze aux Jeux Européens à Minsk, vainqueur du GP de Tel Aviv cette année, a fait bonne figure contre Papinashvili, qui lui avait déjà infligé un ippon en quarts au Grand Chelem d'Abou Dhabi, qu'il avait ensuite remporté, l'an dernier. Le Louvaniste a en effet rivalisé avec son adversaire, également médaillé de bronze aux Jeux Européens, et d'argent au IJF World Masters de Guangzhou en 2018, jusqu'à cette minute fatale où le Géorgien a marqué deux waza-ari consécutifs. Papinashvili s'est ensuite incliné sur waza-ari contre le Kazakh Gusman Kyrgyzbayev. Le Japonais Naohisa Takato, tenant du titre, a lui été éliminé en finale de la Poule C par l'Ouzbekh Sharafuddin Lutfillaev, numéro sept mondial, qui affrontera Kyrgyzbayev en demies. Le Russe Robert Mshvidobadze, numéro un mondial, été sorti au deuxième tour de la Poule A par le Taïwanais Yung Wei Yang. Takato et Yang sont en repêchages. (Belga)