L'Arménie a saisi lundi d'urgence la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) pour demander des mesures provisoires à l'encontre de l'Azerbaïdjan, les combats se poursuivant dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh, a-t-on appris auprès de la cour. "La cour a reçu ce matin une demande de mesures provisoires de l'Arménie, elle est en cours d'examen", a déclaré une porte-parole de la CEDH, sans plus de détails sur les mesures demandées. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), bras judiciaire du Conseil de l'Europe qui siège à Strasbourg, a été saisie au titre de l'article 39 de son règlement qui lui permet de prendre des mesures d'urgence lorsqu'il y a un risque imminent de dommage irréparable. Au moins 40 personnes sont mortes en 24 heures dans les combats opposant séparatistes du Nagorny Karabakh, soutenus par l'Arménie, à l'Azerbaïdjan, selon des bilans annoncés lundi, des affrontements laissant craindre une guerre ouverte entre Bakou et Erevan. Cette région séparatiste azerbaïdjanaise, peuplée majoritairement d'Arméniens, échappe au contrôle de Bakou depuis une guerre au début des années 1990 qui avait fait 30.000 morts. Une guerre ouverte entre les deux pays laisse craindre une déstabilisation grave de la région, en particulier si la Turquie et la Russie, qui ont des intérêts divergents dans le Caucase du Sud, interviennent dans le conflit. L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont membres depuis 2001 du Conseil de l'Europe, une organisation paneuropéenne de défense des droits humains et de l'Etat de droit. (Belga)