L'agent de liaison bruxellois: "Un brol institutionnel aux contours imprécis"

Publié le à BRUXELLES (Belgique)

La cheffe de groupe du cdH au parlement bruxellois, Céline Fremault, interpellera le gouvernement régional en septembre concernant sa volonté de créer un nouveau poste d'agent de liaison entre les Régions wallonne, bruxelloise et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. "Qu'il faille renforcer les relations entre les partis francophones et garder un lien fort entre Bruxelles et la Wallonie, c'est la ligne du cdH depuis toujours. Qu'il faille pour autant créer un nouveau 'brol' institutionnel aux contours imprécis, au financement et aux procédures de sélection du dit 'agent de liaison' non déterminés, c'est hallucinant", a commenté Mme Fremault sur Twitter. L'humaniste s'étonne par ailleurs que l'accord de principe sur la création d'une telle fonction n'ait pas été présenté lors de la déclaration de politique générale de juillet 2019. "Les contours de ce poste exercé à titre gratuit ne sont pas définitivement fixés. Il s'agira d'un poste de liaison entre Communauté et Régions, une grande préoccupation de DéFI", expliquait mercredi matin le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) dans les colonnes de l'Echo. Olivier Maingain, en tant que président de DéFI sur le départ, se réserverait le droit d'exercer cette nouvelle fonction, a-t-il également confié à ce quotidien. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.