Les restrictions aux frontières de l'Allemagne interdisant à de nombreuses personnes d'entrer dans le pays depuis des zones considérées à haut risque en raison de la présence de variants du coronavirus doivent être prolongées jusqu'en mars, selon une proposition présentée mardi aux ministres fédéraux. Les interdictions d'entrée, qui ont fait la une ces derniers jours en raison du chaos ainsi créé à la frontière avec la République tchèque, devaient initialement rester en place jusqu'au 17 février.Ces règles sont applicables aux pays et régions inscrits sur la liste établie par le gouvernement. Seuls les ressortissants et les résidents allemands peuvent revenir de ces zones. Des exceptions existent également pour certains travailleurs clés et pour la logistique. La Grande-Bretagne, l'Afrique du Sud et le Portugal figurent sur cette liste. La République tchèque et la région autrichienne du Tyrol ont été ajoutées ce week-end. (Belga)