Le nouveau chef de la Défense (Chod), l'amiral Michel Hofman, a pris ses fonctions vendredi après-midi pour un mandat de quatre ans succédant au général Marc Compernol, qui partira à la retraite dimanche après d'émouvants adieux aux Forces armées, à l'issue de 48 ans passés sous l'uniforme. L'amiral Hofman, 59 ans, a été investi au cours d'une cérémonie militaire présidée par le ministre de la Défense, Philippe Goffin, à l'Ecole royale militaire (ERM) à Bruxelles, devant un parterre réduit de personnalités - dont trois anciens ministres -, dans le respect des mesures de distanciation sociale imposée par la pandémie de coronavirus. Le général Compernol a une dernière fois passé les troupes en revue avant de remettre son commandement à la tête de l'armée à son successeur. Il a associé ses petits-enfants à son départ et n'a pas pu cacher son émotion de mettre fin à une carrière militaire de 45 ans, précédée par trois ans d'études à l'École des Cadets. M. Goffin, qui a hérité du portefeuille de la Défense le 30 novembre dernier, a salué la carrière du "patron" sortant de la Défense qui a occupé une quinzaine de fonctions différentes et a réussi, au cours des quatre ans de son mandat de Chod, à faire approuver par le pouvoir politique d'importants achats de matériels militaires. Ce que le général Compernol qualifie volontiers de "Big Four" -, en référence aux contrats d'achat conclus pour 34 nouveaux avions de combat américains F-35, quatre drones MQ-9B SkyGuardian, 442 blindés à roues (382 engins 6x6 Griffon et 60 véhicules de reconnaissance et de combat Jaguar) et six nouveaux navires de lutte contre les mines en coopération avec les Pays-Bas, pour un montant de plus de sept milliards d'euros. "Cela a été quatre années intenses pour vous", a souligné le ministre. (Belga)