Ali Babacan, qui a été, à deux reprises, ministre de l'Économie en Turquie, a posé son nouveau parti - Demokrasi ve Atilim Partisi ou DEVA - sur l'échiquier politique turc, lundi. Il compte ainsi s'opposer à son ancienne formation, l'AKP, tenue par le président Erdogan. L'ex-ministre a quitté le parti, qu'il avait pourtant co-fondé, en juillet 2019 pour fonder DEVA avec le parlementaire turco-allemand Mustafa Yeneroglu, lui aussi ancien de l'AKP. Le parti compte 90 membres fondateurs, selon M. Babacan. En décembre 2019, l'ex-Premier ministre Ahmet Davutoglu avait, lui aussi, créé sa propre formation, nommée Parti de l'avenir. Il avait déclaré vouloir ainsi combattre tout "culte des personnes" et avait appelé au respect de l'État de droit. Une déclaration à peine dissimulée, tournée vers le président Recep Tayyip Erdogan, accusé d'excès autoritaires. Ahmet Davutoglu a été le chef du gouvernement entre 2014 et 2016, sous la présidence de M. Erdogan, avant d'être brutalement mis à l'écart en raison d'un désaccord avec ce dernier. (Belga)