L'ancien patron d'ING, le Néerlandais Ralph Hamers, fait l'objet de poursuites aux Pays-Bas. La justice néerlandaise lui reproche un manque de surveillance par rapport aux pratiques de blanchiment d'argent mises au jour il y a quelques années au sein de la banque néerlandaise.Selon une cour de justice de La Haye, la direction d'ING était au courant de la politique problématique de la banque en matière de blanchiment mais n'aurait pas agi comme il l'eut fallu pour améliorer la situation. ING avait écopé en septembre 2018 d'une amende de 775 millions d'euros pour négligence dans sa politique de lutte contre le blanchiment. Ralph Hamers est entretemps devenu CEO de la banque suisse UBS. (Belga)