L'armée vénézuélienne s'est dite mardi en "alerte" face à toute violation des frontières du pays et a réaffirmé sa loyauté "sans faille" au président Nicolas Maduro, après les menaces du président américain Donald Trump. "L'armée restera déployée et en alerte le long des frontières (...) pour éviter toute violation de l'intégrité du territoire", a déclaré le ministre de la Défense, Vladimir Padrino, qui a réaffirmé l'"obéissance, soumission et loyauté, sans faille" du haut commandement militaire envers le chef de l'Etat. Lundi, Donald Trump a déclaré que les chefs militaires vénézuéliens, courraient à leur "perte" s'ils refusaient de se rallier à l'opposant et président autoproclamé Juan Guaido. (Belga)