L'association "Parents d'enfants victimes de la route" (PEVR) veut, à l'occasion de ses 25 ans, promouvoir la charte "SAVE Villes et Communes", a-t-elle annoncé jeudi dans un communiqué commun avec l'institut Vias. Cette charte "Sauvons la vie de nos enfants" incite les pouvoirs locaux à favoriser la sécurité routière en s'engageant à atteindre sept objectifs concrets. Une dizaine de communes l'ont signé en Wallonie, contre une centaine en Flandre. Le nombre d'enfants impliqués dans un accident de la route a baissé de 16% sur les dix dernières années, rappelle Vias et l'ASBL PEVR. Malgré tout, 8.634 enfants ont encore été accidentés en 2018, soit plus de 23 par jour. Face à ce constat, l'association entend relancer sa charte "SAVE Villes & Communes". Une matinée d'information était organisée jeudi matin à Namur par l'institut pour la sécurité routière Vias et PEVR, en présence de la ministre wallonne de la Sécurité routière Valérie De Bue. "Le nombre de victimes d'accidents de la route est non seulement bien trop élevé, mais en plus, la forte baisse indispensable se fait attendre", explique Koen Van Wonterghem, administrateur délégué de PEVR. "L'insécurité routière en tant que problème de société doit être affrontée sans tarder. Par le biais de son projet Charte SAVE Villes & Communes, PEVR veut contribuer à ce combat." L'association souhaite, concrètement, sensibiliser davantage les mandataires politiques - tant au niveau régional que communal - à mettre la sécurité routière à la une de leurs priorités et les encourager à adhérer au projet. Elle fixe sept objectifs concrets parmi lesquels on retrouve l'identification des zones dangereuses pour les usagers faibles et y apporter des solutions, adapter la politique de la mobilité aux enfants et aux jeunes ou encore mener une politique active de sensibilisation et d'éducation. Pour Valérie De Bue, ministre wallonne de la Sécurité routière, "chacun à son niveau se doit d'agir dans le but de protéger tous les usagers de la route. Je m'inscris dans cette volonté de partenariat entre autorités locales et l'association PEVR en vue d'améliorer la sécurité de nos jeunes dans leurs déplacements quotidiens". La "charte SAVE Villes et Communes" cadre dans une perspective plus large de charte européenne de la sécurité routière, supervisée par la Commission européenne. Elle constitue la plateforme la plus vaste de la société civile en matière de sécurité routière. A ce jour, plus de 4.200 organismes publics et privés ont adhéré à la charte et mis en œuvre des mesures et initiatives destinées à leurs membres, à leurs employés et aux autres membres de la société civile. (Belga)