Le FBI qualifie de "terrorisme intérieur" la violente prise d'assaut du Capitole par les partisans de l'ancien président Donald Trump. "Cette attaque était un comportement criminel, ni plus ni moins. Et ce comportement, que nous, le FBI, considérons comme du terrorisme intérieur, n'a pas sa place dans notre démocratie", a déclaré mardi le chef du FBI, Christopher Wray, lors d'une audition devant la commission judiciaire du Sénat.M. Wray a été "consterné" par l'incident du 6 janvier, mais il ne s'agissait pas d'un événement isolé selon le chef du FBI. "Le problème du terrorisme intérieur s'est métastasé à travers le pays sur une longue période, et les métastases ne vont pas disparaître de sitôt." Les partisans du président élu Trump ont pris d'assaut le Capitole lors d'une session du Parlement début janvier. Ils ont provoqué le chaos. Cinq personnes, dont un officier de police, ont été tuées lors des émeutes. (Belga)