L'Australie a ordonné mercredi à ses ressortissants de ne pas quitter le pays, afin de contrer la pandémie de coronavirus.Le Premier ministre Scott Morrison a annoncé une "interdiction" des voyages à l'étranger, lors d'une conférence de presse, expliquant: "Si nous ralentissons la propagation, nous sauvons des vies". "N'allez pas à l'étranger. Cette consigne est très claire", a-t-il ajouté. "C'est un événement qui ne se produit qu'une fois par siècle", a affirmé Scott Morrisson à propos de la pandémie. "Nous n'avons pas connu ce genre de choses en Australie depuis la fin de la Première Guerre mondiale". "Nous allons continuer à faire fonctionner l'Australie, (mais) ça ne ressemblera pas à la normale," a-t-il prévenu, en avertissant que l'interdiction durerait au moins six mois. L'Australie a recensé plus de 450 cas de nouveau coronavirus et déplore cinq morts à ce stade. Scott Morrison, dont le gouvernement a également interdit les rassemblements en intérieur "non essentiels" de plus de 100 personnes, a en revanche rejeté les appels à fermer les établissements scolaires. Les répercussions d'une telle mesure sur la société et l'économie seraient "sèvères", a-t-il justifié. "Quoi que nous fassions, nous devons le faire pendant au moins six mois", a-t-il déclaré, ajoutant qu'une longue fermeture des écoles éloignerait 30% des professionnels du secteur de la santé, les parents restant à la maison avec leurs enfants. L'interdiction des voyages à l'étranger intervient alors que les deux principales compagnies aériennes du pays, Qantas et Virgin Australia, ont réduit leurs vols internationaux de 90 et 100% respectivement. (Belga)