L'Australie relèvera le plafond des arrivées de passagers internationaux à partir de la mi-février après l'avoir considérablement réduit en raison des inquiétudes concernant les nouvelles souches du nouveau coronavirus émergeant en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud.Le Premier ministre Scott Morrison a déclaré vendredi que "les plafonds reviendront aux niveaux précédents" pour la Nouvelle-Galles du Sud et le Queensland à partir du 15 février. L'Australie du Sud augmentera également le plafond hebdomadaire de 40 à 530 et celui de l'Etat de Victoria passera à 1.310. M. Morrison a déclaré que l'Australie-Occidentale, qui, vendredi après-midi, sortira d'un confinement de cinq jours après une transmission communautaire du virus, conservera pour l'instant son plafond réduit de moitié de 500. Un plafond sur les arrivées internationales a été fixé pour la première fois en juillet, des milliers d'Australiens étant restés bloqués à l'étranger. Scott Morrison a également déclaré que la quarantaine hôtelière obligatoire de deux semaines pour toutes les arrivées internationales se poursuivra, en réponse à la question de savoir si les Australiens vaccinés à l'étranger devraient encore être mis en quarantaine à leur retour chez eux. "Bien que nous ayons eu des preuves préliminaires ... concernant le vaccin AstraZeneca, qui semble donc influencer réellement la transmission, nous n'avons pas ce genre de preuves pour le moment pour Pfizer ou Moderna ou [d'autres vaccins ]", a déclaré le médecin-chef Paul Kelly. "Donc, pour le moment, cette quarantaine de deux semaines dans les hôtels, qui a eu tant de succès jusqu'à présent, demeure, indépendamment de la vaccination." L'Australie, un pays de quelque 25 millions d'habitants, a enregistré environ 28.500 cas de coronavirus depuis le début de la pandémie, un taux par habitant nettement inférieur à celui de la plupart des pays développés. Le bilan national s'élève à 909 morts. (Belga)