Malgré le regain épidémique, le ministre flamand de l'Enseignement Ben Weyts (N-VA) a décidé mercredi que tout l'enseignement obligatoire en Flandre resterait en code jaune après concertation avec le secteur. En Fédération Wallonie-Bruxelles, cette concertation est prévue demain/jeudi. M. Weyts a décidé d'en rester au code jaune actuel sur base de l'analyse des chiffres de contaminations en Flandre. La plupart de celles-ci trouvent en effet leur origine en dehors des murs de l'école. En fonction des réalités locales, il pourrait toutefois être décidé de faire passer certaines écoles flamandes en code orange, ce qui impliquerait un enseignement qui alternerait dès la 3e secondaire entre un semaine en classe, suivie d'une autre faite d'enseignements à distance. Une série d'adaptations aux modalités pratiques sont toutefois envisagées. Le ministre flamand a néanmoins décidé mercredi que l'enseignement de Promotion sociale (pour adultes), ainsi l'enseignement artistique décalé passeraient eux bien en code orange. Les établissements concernés ont jusqu'à la fin de ce mois pour s'y adapter. Côté francophone, la ministre Caroline Désir, testée positive au Covid, doit s'entretenir jeudi par visioconférence avec l'ensemble des acteurs scolaires pour faire le point de la situation. Mardi, tirant les conclusions de la fermeture des écoles survenue au printemps, elle avait toutefois rappelé que se priorité était d'assurer le plus longtemps possible un enseignement en présentiel pour les élèves. (Belga)