Le président chilien Sebastian Piñera a décrété mercredi "l'état d'exception constitutionnel pour catastrophe" permettant le déploiement de l'armée pour le maintien de l'ordre dans le pays, qui compte désormais plus de 200 cas déclarés du nouveau coronavirus. "Aujourd'hui, exerçant mes prérogatives constitutionnelles, j'ai déclaré l'état d'exception constitutionnel pour catastrophe", a déclaré le chef de l'État. La mesure, en vigueur pour 90 jours, permettra d'assurer une plus grande sécurité autour des hôpitaux et établissements sanitaires, de protéger la chaîne d'approvisionnement de produits médicaux et de faciliter les transferts de malades ou de personnels médicaux, a précisé M. Piñera. Elle permettra également d'assurer le respect des quarantaines, ainsi que de garantir la chaîne de production et de distribution pour assurer un approvisionnement normal de la population face à la demande accrue des supermarchés et des pharmacies. Selon les dernières statistiques officielles communiquées par les autorités sanitaires, le Chili a enregistré 238 cas déclarés de Covid-19, mais sans aucun décès à ce jour. (Belga)