Le War Heritage Institute a dévoilé mercredi en fin de journée, au sein du Musée royal de l'Armée et de l'histoire militaire, situé dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles, l'exposition photo temporaire "Snapshots Echoes of Silence" sur les camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale. Elle s'ouvrira jeudi au public et sera visible jusqu'au 30 mars prochain.Le photographe et auteur belge Luc Mary-Rabine a fait don, en septembre 2019, de 242 clichés originaux au War Heritage Institute. Les photos sont classées en deux séries, l'une sur la déportation intitulée "Si je t'oublie" et l'autre appelée "De guerre en guerre" qui traite plus largement des traces encore visibles des deux guerres. A travers un regard pudique, il a cherché à exprimer une solidarité et un respect avec les victimes, tout en œuvrant contre l'oubli. Ce sont 55 tirages de Luc Mary-Rabine qui seront montrés au public dans le cadre de l'exposition "Snapshots Echoes of Silence". Ils seront mis en dialogue avec des photographies historiques de la collection du musée. Cette exposition s'inscrit dans le cadre du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le War Heritage Institute, un organisme d'intérêt public sous la tutelle du ministre de la Défense, gère six sites museaux et mémoriels parmi lesquels le Musée royal de l'Armée et d'Histoire militaire. (Belga)