Alors que l'arrêté ministériel des mesures anti-Covid précise que les restaurants proposant des plats à emporter pendant les semaines de fermeture imposée ne peuvent pas vendre d'alcool, le cabinet de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a infirmé cette décision. L'arrêté ministériel publié dimanche au Moniteur belge indique que les établissements horeca doivent fermer leurs portes pour un mois, sauf pour l'offre et la livraison de plats à emporter et de boissons non alcoolisées à emporter jusqu'à 22h00 au plus tard. Ceci signifierait que les restaurants ne seraient pas autorisés à vendre une bouteille de vin avec leurs plats à emporter, une "concurrence déloyale" avec les supermarchés, estimait mardi Horeca Vlaanderen. Les établissements horeca ne semblent pourtant pas avoir à s'inquiéter plus longtemps, ressort-il de la réponse donnée par écrit par le SPF Affaires intérieures à la fédération flamande de l'horeca, qui l'avait interpellé à ce sujet. La vente de boissons alcoolisées est finalement autorisée jusqu'à 20h00, une annonce "satisfaisante" selon une porte-parole d'Horeca Vlaanderen. L'ajustement s'applique à l'ensemble de la Belgique et la clarification sera, selon le porte-parole du cabinet de la ministre Verlinden, intégrée dans la FAQ sur les mesures décidées par le comité de concertation. (Belga)