Plusieurs États de l'Inde ont décidé d'accentuer leurs efforts pour combattre une vague de grippe aviaire, après que des échantillons ont confirmé que la maladie est à l'origine de cadavres d'oiseaux découverts en grands nombres à plusieurs endroits. On estime que plusieurs milliers d'oiseaux sont morts ces dix derniers jours dans les États de Kerala, Himachal Pradesh, Rajasthan et Madhya Pradesh.La flambée de grippe aviaire se manifeste alors que le pays continue de combattre la pandémie de Covid-19, qui y a causé au moins 150.000 décès. On a jusqu'ici détecté deux souches (H5N1 et H5N8) du virus de la grippe aviaire sur des cadavres d'oiseaux récemment découverts en Inde. Dans l'Himachal Pradesh, dans le nord du pays, pas moins de 2.400 cadavres d'oiseaux sauvages migratoires, pour la plupart des oies tigrées qui passent l'hiver en Inde, ont été découverts le long du lac Pong Dam, relaie mercredi la BBC sur base des dires d'un vétérinaire pathologiste, Vikram Singh. Au Kerala, dans le sud cette fois, 12.000 canards sont morts. Cet État a décidé de lancer une campagne massive d'abattage de dizaines de milliers d'oiseaux, là aussi principalement des canards, dans un certain rayon autour des lieux de découverte de cadavres. Dans ces zones, la vente de volaille et d'oeufs a été mise à l'arrêt. Au Rajasthan, ce sont des centaines de corbeaux, plus de 700, qui sont morts. C'est également le cas au Madhya Pradesh, dans le centre du pays, où des check-ups médicaux de la population ont été mis en place, par exemple dans la ville d'Indore. La plupart des virus de la grippe aviaire ne sont pas dangereux pour l'homme, mais certaines souches de type H5N1 se sont déjà révélées transmissibles à l'être humain et potentiellement mortelles pour ce dernier. (Belga)