L'Union des Classes Moyennes (UCM) a salué mercredi la décision du gouvernement wallon de créer un fonds extraordinaire destiné aux indépendants et aux PME. L'indemnisation forfaitaire en Wallonie (5.000 euros) est supérieure à celle de la Flandre (4.000 euros), relève-t-elle. Le gouvernement wallon a décidé mercredi d'accorder une indemnité forfaitaire de 5.000 euros aux entreprises des secteurs touchés par les fermetures obligatoires: horeca et commerce de détail (hors alimentaire, pharmacies et libraires). Cette compensation est étendue aux hôtels, agences de voyage, voyagistes, services de réservation. Les entreprises dont les horaires d'ouverture sont modifiés, comme les coiffeurs et activités de services aux personnes (esthétique notamment) pourront recevoir une indemnité de 2.500 euros. La Région va demander au fédéral une immunisation fiscale de cette prime. Le gouvernement wallon renforce également les outils de financements publics afin qu'ils puissent apporter des garanties plus importantes aux entreprises. Dans un communiqué, l'UCM salue ces mesures. L'Union affirme toutefois s'inquiéter "du sort des indépendants forcés de cesser leurs activités et qui ne relèvent pas des secteurs cités". "Ils sont nombreux dans les soins de santé, la culture, le sport, voire la construction et autres. Seul le droit passerelle fédéral (qui sera approuvé jeudi à la Chambre, ndlr) pourra être activé", relève l'UCM. (Belga)