L'Office national de l'Enfance poursuit le programme de vaccinations des tout-petits tel que prévu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, a fait savoir jeudi l'ONE, rappelant qu'en ces temps d'épidémie de coronavirus "d'autres maladies, dangereuses, voire mortelles, sont encore en circulation". Selon l'ONE, ce programme est primordial pour ne pas se voir ajouter à l'épidémie de coronavirus d'autres épidémies qui pourraient, elles aussi, entraîner un engorgement des structures de soins de santé. Les enfants de moins de 15 mois sont plus vulnérables aux maladies évitables par la vaccination, rappelle-t-il. Les consultations de l'ONE resteront donc ouvertes pour assurer la vaccination. L'organisme rappelle néanmoins que pour limiter au maximum la propagation du coronavirus, le public est invité à respecter scrupuleusement son heure de rendez-vous, à ne pas s'y présenter s'il souffre de fièvre ou en cas de nez qui coule, de toux ou de difficultés respiratoires. Au nord du pays, le gouvernement flamand a demandé à Kind en Gezin, l'équivalent néerlandophone de l'ONE, de suspendre les vaccinations jusqu'au 5 avril. (Belga)