L'opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim depuis trois semaines, est "très faible" et "ne reçoit pas" d'assistance médicale, selon ses avocats lui ayant rendu visite mardi dans son unité carcérale hospitalière."Il est très faible, il a du mal à s'asseoir et à parler", a déclaré aux journalistes Olga Mikhaïlova, assurant qu'il "ne reçoit pas d'aide médicale" appropriée dans cet hôpital pour prisonniers tuberculeux et réclamant son "transfert dans un hôpital civil" à Moscou. (Belga)