Le Comité Directeur de l'Union Cycliste Internationale (UCI) a approuvé jeudi un plan pour l'amélioration de la sécurité des coureurs. "Des changements ambitieux ont été approuvés, pour lesquels les coureurs et les équipes devront parfois modifier leurs habitudes et pratiques, et les organisateurs prendre en compte de nouvelles directives s'agissant de l'organisation de leurs épreuves", a écrit l'UCI dans son communiqué.L'UCI a renforcé la règlementation au sujet des comportements potentiellement dangereux des coureurs, parmi lesquels le jet d'un bidon sur la chaussée ou au sein du peloton, qui pourrait poser des problèmes aux coureurs qui suivent. L'adoption de positions à risque sur le vélo, en particulier le fait de s'asseoir sur le tube horizontal du vélo, a aussi été interdit. Chaque organisateur devra désigner et former un responsable sécurité de l'épreuve. Des directives plus strictes quant aux comportements des différents acteurs de la course, conducteurs des motos et voitures, mais également les pilotes des hélicoptères de prise de vue, ont été décidées. Enfin, plusieurs mesures entreront en vigueur concernant la sécurisation des secteurs sensibles, en particulier la zone d'arrivée et son barriérage. En août 2020, le Néerlandais Fabio Jakobsen a été victime d'une très violente chute sur le Tour de Pologne. De nombreux acteurs du peloton n'avaient pas hésité à critiquer la sécurité, jugeant cette arrivée au sprint trop dangereuse à plusieurs égards. (Belga)