Les dirigeants de l'Union européenne se sont accordés dans la nuit de jeudi à vendredi pour ouvrir la porte à de nouvelles sanctions contre le régime du président du Bélarus Alexander Loukachenko, après avoir apaisé Chypre en menaçant de faire de même contre la Turquie.Chypre, confrontée tout comme la Grèce à la pression d'Ankara qui prospecte en Méditerranée orientale pour des gisements d'hydrocarbures, avait lié son feu vert à de nouvelles sanctions européennes contre le régime du Bélarus à une position ferme de l'UE concernant la Turquie. (Belga)