La compagnie d'électricité à Gaza a averti dimanche que l'unique centrale électrique de l'enclave palestinienne sera à court de carburant dès lundi soir et devra donc fermer mardi. Près de deux millions d'habitants seront alors sans électricité.La pénurie survient alors qu'Israël a fermé les points de passage vers la bande de Gaza en représailles aux attaques transfrontalières palestiniennes, notamment des tirs de roquettes et l'envoi de ballons incendiaires, dont certains sont à l'origine de départs d'incendies dans le sud d'Israël. L'Etat hébreu ferme régulièrement les passages frontaliers, n'autorisant que le transport de biens humanitaires essentiels, en réponse à des tirs de roquettes venant de Gaza. Bien qu'Israël se soit unilatéralement retiré de la bande de Gaza en 2005, le pays contrôle toujours les frontières de la région avec l'Égypte. La bande de Gaza, deux millions d'habitants, est contrôlée par le mouvement islamiste Hamas et soumise à un blocus israélien depuis 2007. (Belga)