Alors que la rougeole n'est toujours pas éliminée en Belgique, l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE) a décidé qu'à partir de septembre le second vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) se ferait désormais en 2e primaire, et non plus en 6e primaire, rapporte La Libre Belgique jeudi. La vaccination systématique, introduite en 1985, a fortement réduit le nombre de cas. Mais la rougeole, maladie infectieuse extrêmement contagieuse, continue à faire des ravages. Durant la dernière épidémie, en 2019, plus de 400 cas sont survenus en Wallonie et à Bruxelles. Pour faire disparaître la maladie, il faudrait parvenir à un taux de couverture de 95 % de la population. Or, selon des chiffres diffusés en 2019, si en Flandre ce taux était de 93,4 %, il n'était que de 76,4 % à Bruxelles et de 70,1 % en Wallonie. C'est pour cette raison que, sur la base d'un avis du Conseil supérieur de la santé, l'Office de la naissance et de l'enfance (ONE) a décidé qu'à partir du 1er septembre le second vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) se ferait désormais en 2e primaire, et non plus en 6e primaire (la première dose étant administrée à l'âge de 12 mois). Pour l'ONE, "administrer la 2de dose de la vaccination RRO entre 7 et 8 ans et non plus entre 11 et 12 ans permettra de limiter le nombre total d'adolescents qui ne sont pas encore complètement vaccinés et donc bien protégés" Concrètement, l'enfant âgé de 7 ou 8 ans peut désormais recevoir cette deuxième dose via son vaccinateur habituel (la médecine scolaire ou le médecin traitant). En médecine scolaire, cette vaccination ne se fera plus lors du bilan de santé de 6e primaire mais lors de celui de 2e primaire. (Belga)