La 50e édition du festival Jazz Middelheim dans les starting-blocks

Publié le à ANVERS (BELGIQUE)

Les amateurs de jazz rassemblés au parc Den Brandt à Anvers ont pu principalement écouter du saxophone et de la trompette en ce premier jour de festival.Idris Ackamoor et son groupe d'afro jazz, The Pyramids, a chauffé le public qui s'est ensuite dirigé vers la grande tente pour se déchaîner aux sonorités du David Murray Quartet. Le saxophoniste tenor américain a proposé des solos envoûtants et était porté par un vrai groupe. Saul Williams, un des poètes slam les plus célèbres au monde, a attiré l'attention du public avec des textes politiques en partie improvisés. Le célèbre trompettiste américain Ambrose Akinmusire peut donner le meilleur de lui-même pendant les quatre jours du festival. En tant qu'artiste en résidence, il propose divers projets. Le premier qu'il a présenté était immédiatement une belle entrée en matière. Akinmusire est arrivé sur scène avec une formation étonnante. Le trio de jazz (trompette, batterie et piano) était accompagné d'un rappeur et du quatuor à cordes Mivos. Le trompettiste s'est même essayé à quelques incursions électroniques. C'est le saxophoniste tenor Pharoah Sanders, 79 ans, connu notamment pour avoir accompagné John Coltrane, qui a bercé le public de Middelheim jusqu'au creux de la nuit. Le trompettiste italien Enrico Rava est attendu sur scène vendredi. Samedi, ce sera au tour de Louis Cole, artiste electrofunk et jazz d'enflammer le public. Enfin, le pianiste Kenny Werner sera accompagné de l'harmoniciste Grégoire Maret pour proposer dimanche un hommage à Toots Thielemans. (Belga)
© 2019 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.