Les exploitants de cafés qui louent un bien à la brasserie Palm ne devront pas s'acquitter de leur loyer durant un mois, a communiqué l'entreprise. L'objectif est de limiter les fermetures et faillites dans les établissements touchés par les mesures de confinement nécessaires pour juguler la pandémie. Le groupe brassicole Palm loue environ 110 établissements horeca, via un intermédiaire propriétaire du parc. "La crainte est grande qu'en l'absence de compensation financière à destination des exploitants horeca, la crise liée au coronavirus n'ait des conséquences néfastes sur les cafetiers, avec des fermetures et faillites pour conséquence." C'est pourquoi, les exploitants, qui à ce stade versaient correctement leur loyer, ne devront pas s'en acquitter durant un mois. L'information leur a été communiquée jeudi. La brasserie Haacht a pris des mesures similaires. (Belga)