La Chambre a approuvé dans la nuit de jeudi à vendredi une proposition de résolution du cdH, cosignée par Ecolo-Groen et amendée par le PS et le PTB, visant à réévaluer la réforme de la protection civile menée par le gouvernement Michel et son ministre de l'Intérieur d'alors, Jan Jambon (N-VA). Les membres de l'ancienne majorité suédoise (N-VA, CD&V, Open Vld et MR) n'ont pas approuvé ce texte, adopté à 70 voix pour, 60 contre et 16 abstentions.La protection civile a fait l'objet d'une réforme qui est opérationnelle depuis le 1er janvier 2019. Celle-ci portait sur une réorientation des missions entre les services d'incendie et la protection civile, l'alignement du statut des agents de la protection civile sur le statut du service incendie afin de favoriser la mobilité entre les deux services de secours, et une réduction du nombre de casernes opérationnelles. Seuls deux casernes sur cinq ont été maintenues, à savoir Brasschaat (province d'Anvers) et Crisnée (province de Liège). La résolution demande notamment au gouvernement d'inventorier tous les délais d'intervention des unités opérationnelles depuis la mise en oeuvre de la réforme et de réexaminer le choix des implantations. Le texte demande aussi l'établissement d'une trajectoire budgétaire. "Cette réforme est aujourd'hui critiquée de toute part. Elle manque terriblement d'efficacité, l'allongement des temps d'intervention étant le point le plus néfaste", a observé Vanessa Matz (cdH), auteure du texte. (Belga)