La Chambre des représentants américaine a adopté samedi un projet de loi qui met fin aux réformes controversées de l'entreprise postale US Postal Services (USPS). Une aide de 25 milliards de dollars (21,2 milliards d'euros) est également prévue.La proposition a été approuvée par 257 voix contre 150 à la Chambre des représentants, dominée par les démocrates. Vingt-six députés républicains ont également donné leur approbation au texte. Le projet de loi doit toutefois encore être approuvé par le Sénat, où les républicains sont majoritaires. Il est probable qu'il y soit bloqué. Les mesures d'économie au sein du service postal américain sont devenues un enjeu politique majeur aux États-Unis. Les démocrates accusent le patron de l'USPS, Louis DeJoy, d'avoir procédé à des changements opérationnels et organisationnels de grande envergure pour ralentir la distribution du courrier. L'homme a récemment été désigné par le président Donald Trump, dont il est un donateur important. Les problèmes sont particulièrement sensibles car, en raison de la crise du coronavirus, de nombreux Américains pourraient vouloir voter par correspondance. Le président républicain Donald Trump a déjà clairement fait savoir qu'il était un opposant à ce procédé, affirmant, sans aucune preuve, que le système n'est pas sûr et pourrait conduire à une fraude électorale. (Belga)