La Chambre a adopté jeudi en séance plénière une proposition de résolution d'Ecolo-Groen. Celle-ci demande la mise en commun, au niveau mondial, des données, des connaissances et des technologies utiles à la prévention, à la détection et au traitement de la pandémie de Covid-19. Le 23 mars dernier, le Costa Rica a pris l'initiative de demander à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la mise en commun au niveau mondial de l'ensemble des connaissances liées au Covid-19. Le pays d'Amérique centrale a reçu le soutien d'une trentaine d'ONG internationales et a obtenu une réponse positive de l'OMS, conduisant à la création de l'"Access to COVID-19 Tools (ACT)". Cette plateforme de coopération mondiale vise à accélérer et intensifier la recherche, le développement, l'accès et la distribution équitable du vaccin et d'autres traitements thérapeutiques et diagnostiques vitaux. La résolution votée ce jeudi à la Chambre appuie la démarche du Costa Rica. Le texte demande également à l'Europe de prendre à son tour l'initiative d'une démarche commune auprès de l'OMS "pour garantir que la recherche et la production de vaccins soient une priorité absolue et que la charge financière pesant sur les systèmes de santé dans le monde soit la plus faible possible." Elle exhorte enfin le gouvernement fédéral à soutenir la plateforme de l'OMS "Access to COVID-19 Tools". "Nous avons trouvé un accord pour que la Belgique se place du côté de la collaboration plutôt que de la concurrence ou de la contrainte dans la lutte contre le Covid-19", a salué Laurence Hennuy (Ecolo), auteure de la proposition de résolution. "Il est normal et salutaire que les pays s'allient dans la recherche." Le MR et le CD&V notamment se sont abstenus. Magalie Dock (MR) a ainsi affirmé marquer son soutien au système de propriété intellectuelle. La N-VA n'a pas non plus soutenu le texte. Avec le vote de cette résolution, la Chambre entend faire figurer ce point à l'agenda de la 73e assemblée mondiale de la Santé qui se tiendra le 17 mai prochain à Genève. (Belga)