La commission spéciale du parlement bruxellois chargée d'évaluer la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 et d'en tirer les leçons a été installée vendredi matin. Présidée par Rachid Madrane, le président de l'assemblée bruxelloise, elle se réunira le jeudi et procédera à une série d'auditions d'acteurs de différents domaines touchés par la crise à commencer par la santé. À priori, la commission spéciale devrait travailler durant trois mois, mais on retiendra des premiers échanges qu'une prolongation n'est pas à exclure, face à l'ampleur de la tâche. "Il faut avoir l'humilité de dire que nous avons tous été surpris par la pandémie. Personne, aucune Région, aucun pays, aucun Etat, n'était préparé à faire face à une telle crise", a dit Rachid Madrane (PS) devant les membres de la commission réunis, distance sociale oblige, dans la salle plénière du parlement. Le président de la commission a rappelé que l'objectif était de "tirer les leçons de la façon dont la pandémie a été gérée par le gouvernement bruxellois et la Commission communautaire commune, dans toutes les facettes qui relèvent de leurs compétences - aux niveaux sanitaire, économique et social, mais aussi en termes organisationnel et de coordination, notamment avec les entités locales". La liste des auditions souhaitées par les différents groupes politiques est, au stade actuel, infiniment longue. Il a fallu au président de nombreuses minutes pour la lire. Il a donc été décidé de confier au bureau de la commission composé du président, des vice-présidents et des deux rapporteurs de l'affiner, et de faire une proposition lors de la première séance d'auditions prévue jeudi prochain. La vice-présidence de la commission sera assurée par Magali Plovie (Ecolo), Alexia Bertrand (MR) et Gilles Verstraeten pour compte de la N-VA à laquelle le PS a cédé la troisième vice-présidence par souci de veiller à un rééquilibrage linguistique. Les rapporteurs seront Delphine Chabbert (PS) et Juan Benjumea (Groen). Le bureau de la commission se réunira lundi pour formuler une proposition de personnes à auditionner. Jeudi prochain, les commissaires entendront des représentants de l'Observatoire bruxellois du Social et de la Santé ainsi que de Perspective.brussels. Ce dernier a publié au début de l'été un baromètre conjoncturel de la Région-capitale axé sur les premières répercussions du Covid. Dans l'opposition, plusieurs membres auraient voulu que des épidémiologistes soient les premiers à être auditionnés. (Belga)