La commission spéciale mise sur pied par le parlement bruxellois pour se pencher sur la gestion de la pandémie de coronavirus en Région-capitale a entamé jeudi l'examen d'un ensemble de 183 propositions de recommandations formulées à l'issue de 14 séances d'auditions au cours desquels près de 60 acteurs de nombreux secteurs ont été entendus.Le document mis sur la table par les rapporteurs Delphine Chabbert (PS) et Ruan Moreno Benjumea (Groen) constitue, de l'aveu de ceux-ci, un premier condensé des propositions avancées par les formations de la majorité comme de l'opposition dans le but de refléter la diversité des opinions au sein du parlement. Des 63 pages cumulées des propositions initiales, les deux rapporteurs ont rédigé un texte de 36 pages. Le document comporte un premier volet consacré à la sécurité, la coordination entre niveaux de pouvoirs et acteurs, ainsi qu'aux pouvoirs locaux (communes; CPAS). Le volet consacré au social (personnes atteintes d'un handicap; sans-abri, ...) et à la santé (gestion de crise; prévention; dépistage; médecins généralistes; santé mentale; hôpitaux; SIAMU; équipement médical; maisons de repose; personnel soignant) occupe près de la moitié du texte mis en débat et se voit consacrer plus de la moitié de recommandations (105 sur 183). Avant un dernier chapitre consacré à des aspects transversaux, on y trouve également un vaste chapitre consacré à l'économie et à l'emploi. Après une présentation générale, les membres de la commission ont entamé une discussion par chapitre. Jeudi prochain, le 18 février, ils se pencheront sur une version actualisée du document, au départ des échanges de ce jeudi. Le lundi 22 février, la commission procédera à une présentation finalisée du texte et des amendements. Le rapport final devrait être adopté par la commission le jeudi 25 février. Le débat et le vote en séance plénière sont programmés pour le 5 mars. (Belga)