Malgré la crise du coronavirus, 106.788 nouvelles entreprises (unipersonnelles y compris) ont été créées en 2020 en Belgique, ce qui représente un record de starters pour la huitième année consécutive, selon "L'Atlas Starters" présenté mercredi par l'UCM, Graydon et l'Unizo.Le nombre d'entrepreneurs qui se sont lancés n'a peut-être augmenté que de 0,64% (+680) par rapport à 2019, ce qui témoigne d'un net ralentissement par rapport aux années précédentes (+6% en 2019, +5,3% en 2018, +5,9% en 2017), cela n'en reste pas moins remarquable vu le contexte. Mais c'est surtout en Flandre que l'esprit d'entreprise résiste à la crise. On y a enregistré 65.555 nouvelles entreprises en 2020, en augmentation de 1,12%. Le constat est sensiblement différent en Wallonie, où la nombre de starters a reculé de 5%, à 23.622, et plus encore à Bruxelles, avec une chute de plus de 11%, avec 11.273 nouvelles entreprises en 2020. On compte ainsi en Flandre 9,9 nouvelles entreprises pour 1.000 habitants, contre 9,3 à Bruxelles et seulement 6,5 pour 1.000 habitants en Wallonie. Alors que le nombre de nouvelles entreprises a très légèrement augmenté en Belgique l'an dernier, on a parallèlement assisté à une baisse sensible du nombre d'entreprises qui ont arrêté leurs activités (74.189, -13%). Il en résulte une croissance nette de 2,6%, là aussi jugée "remarquable" vu le contexte, du nombre de sociétés actives dans notre pays, soit 1.252.335 entreprises. Ce résultat peut sembler contre-intuitif, reconnaît Graydon, mais s'explique notamment par le moratoire sur les faillites, les soutiens publics aux entreprises, et la nécessité pour certains entrepreneurs qui pensaient arrêter de poursuivre leur activité coûte que coûte pour reconstituer leurs réserves financières mangées par la crise. (Belga)