Le 'plan A' de reprise du hockey amateur, espéré pour le 18 janvier prochain, a dû être rangé au placard après le dernier Comité de concertation qui n'a prévu aucune mesure d'assouplissement pour le sport. L'Association Royale Belge de Hockey (ARBH) a développé "plusieurs autres scénarios et protocoles pour un redémarrage progressif et sûr du hockey". Des protocoles sanitaires qui pourraient également permettre aux hockeyeurs professionnels de Division d'Honneur de reprendre pour leur part leur championnat comme prévu le 21 février, du moins si chacune des autorités régionales compétentes les y autorise."La Fédération a la ferme intention de relancer les entraînements et les compétitions pour les différentes catégories dès que possible", a déclaré à Belga Denis Van Damme, responsable de la communication à l'ARBH. "Contrairement à des propos détournés de notre président Marc Coudron par un site d'actualité annonçant une reprise seulement à la mi-mars pour le hockey amateur et chez les jeunes, nous mettons tout en oeuvre pour amener des propositions afin de redémarrer le plus vite possible. Nous avons développé plusieurs scénarios et protocoles pour une reprise progressive et sûre du hockey. Nous sommes toutefois bien entendu dépendants des instructions et des restrictions officielles du gouvernement", a-t-il encore précisé. "Nous travaillons dans l'ombre dans l'intérêt des clubs dont la survie passe cette reprise, nous nous y engageons à 110 pour cent." A ce jour, seuls les catégories comprises entre les 7 et 12 ans sont autorisées à s'entraîner en extérieur et disputer des matchs entre eux, mais sans pouvoir rencontrer d'autres clubs. "Un nouveau Comité de concertation est prévu le 22 janvier prochain à l'issue duquel nous espérons recevoir de la part du gouvernement des perspectives encourageantes pour le secteur du sport", a conclu Denis Van Damme. . (Belga)