La fédération nationale d'athlétisme des États-Unis (USA Track and Field) a écrit au Comité Olympique et Paralympique des États-Unis (USOPC) pour lui demander de plaider pour le report d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo. Après la fédération américaine de natation, c'est donc celle d'athlétisme qui monte au créneau alors que l'USOPC a apporté son soutien au Comité International Olympique (CIO), qui estime que la question du report n'est pas encore d'actualité alors que la pandémie de coronavirus paralyse le monde du sport à moins de quatre mois de l'ouverture des JO (24 juillet-9 août). L'USTAF, qui rassemble 130.00 membres et qui glané pas moins de 819 podiums olymiques, dont 345 titres, a insisté sur sa première préoccupation: "la santé des athlètes, des entraîneurs et de tous les membres de l'encadrement". "Les Jeux sont dans quelques mois et le temps est compté pour nos athlètes qui doivent s'entraîner afin d'arriver dans les meilleures conditions possibles pour représenter au mieux le Team USA. Notre objectif est toujours d'atteindre l'excellence mais pas au prix de la santé de tous", a écrit dans un courrier Max Siegel, CEO de USA Track and Field. "Alors que nos athlètes doivent repousser leurs limites à la poursuite de succès olympiques, la possibilité de pouvoir s'entraîner dans un environnement sain est incertaine", a ajouté la fédération, insistant encore sur la santé mentale et physique de ses olympiens. "Pour toutes ces raisons, l'USTAF demande à l'USOPC de plaider urgemment pour un report des JO auprès du Comité International Olympique (...). L'alternative d'aller de l'avant, au regard de la situation internationale, ne serait pas dans l'intérêt de nos athlètes", a ponctué l'USTAF. (Belga)