La figure de proue de l'opposition bélarusse, Svetlana Tikhanovskaïa, a appelé mercredi les Russes à soutenir dans sa "lutte pour la liberté" le peuple bélarusse qui conteste la réélection controversée du président Alexandre Loukachenko. "La propagande russe essaye de déformer au maximum ce qui se passe au Bélarus" a déclaré Mme Tikhanovskaïa dans sa première vidéo adressée directement aux Russes, publiée sur le réseau social Telegram. "À aucune étape, cela n'a été une lutte contre la Russie et je suis convaincue que ça ne le sera pas", a ajouté l'opposante, réfugiée en Lituanie, appelant à ne pas croire "les médias de propagande et les hommes politiques qui affirment le contraire". M. Loukachenko, 66 ans dont 26 au pouvoir, fait face depuis un mois à un mouvement de contestation inédit. Les protestataires réclament son départ car il "a perdu et entièrement falsifié les résultats" de l'élection présidentielle, a insisté Mme Tikhanovskaïa. "Nous autres Bélarusses sommes très reconnaissants aux Russes qui soutiennent le peuple bélarusse dans sa lutte pour la liberté", a-t-elle souligné: "Ne laissons pas la propagande empoisonner les relations entre nos peuples amicaux". Cette déclaration intervient au lendemain d'un entretien accordé par Alexandre Loukachenko à plusieurs médias publics russes où il a estimé notamment que la Russie tomberait à son tour si son régime s'écroulait. Après avoir accusé Moscou pendant la campagne électorale de chercher à l'écarter, M. Loukachenko a effectué un virage à 180 degrés, plaidant pour le soutien russe face à la mobilisation de foules jamais vues depuis son arrivée au pouvoir en 1994. Il s'est entretenu à plusieurs reprises avec Vladimir Poutine à ce sujet, et le président russe a promis d'envoyer des troupes si la contestation devait dégénérer en violences. Un sommet entre les deux hommes est prévu dans les jours à venir. (Belga)